Confrontés à l’épidémie et à la délicate question de l’organisation des soins, les patients peuvent continuer à bénéficier d’un suivi et être reçus en consultation ou en téléconsultation. Deux choses essentielles à retenir. 

    Image

    LES RENDEZ-VOUS

    • Les médecins assurent actuellement une continuité des soins, si besoin en utilisant la téléconsultation, afin d’éviter des arrêts de suivi et de traitements (qui avait été un problème majeur lors de la 1ère vague).
    • Le suivi des patients atteints de maladies chroniques, en particulier des maladies lymphatiques et érysipèle, artérielles et thrombo-emboliques, est maintenu.
    • Toutes les urgences peuvent être traitées, des créneaux horaires étant maintenus disponibles.
    Image

    LES MESURES D'HYGIÈNE

    • Les masques sont bien sûr obligatoires pour tous, patients et médecins et doivent impérativement recouvrir tout le bas du visage (nez et bouche).

    • Sur place, le patient doit se nettoyer les mains avec du gel hydroalcoolique (distributeur sans contact mis à sa disposition dans l’entrée).

    • Des créneaux horaires spécifiques sont reservés aux personnes présentant des symptômes à la COVID19.
    Bon à savoir

    Les cabinets médicaux, les services hospitaliers et les cliniques ont mis en place des mesures d'hygiène et des mesures de protection individuelle fortes. Les médecins veillent à ce qu'un minimum de patients se croisent dans le cabinet et surtout se côtoient le moins possible en salle d'attente.

    Les médecins protègent impérativement leurs patients, pour eux-mêmes et pour éviter qu'ils ne transmettent l’infection. C'est le but des mesures gouvernementales drastiques prises. Dans cet objectif, ils désinfectent le matériel utilisé après chaque patient ainsi que tout ce qui a été en contact avec lui : poignées de porte, tables d'examen, stéthoscope et tout objet touché par les patients (robinets, sanitaires) sont désinfectés plusieurs fois par jour tout comme la salle d’attente (aération des locaux plusieurs fois par jour).

    Image

    Les actualités du PFL

    Regards croisés
    12 février 2024

    Regards croisés avec Thierry Py

    1862
    Dernière rencontre de notre série avec Thierry, atteint de lymphoedème sur les 4 membres et ses deux enfants qui ont aussi un lymphoedème.
    Regards croisés
    05 février 2024

    Rencontre avec Céline, maman de Sonia

    2151
    Dernier épisode de notre série de rencontres avec les parents d'enfants souffrant de lymphoedème. Rencontre avec Céline, maman de Sonia suivie à Cognacq-Jay.
    Regards croisés
    05 décembre 2023

    Regards croisés avec Julien

    2533
    Clotilde et Julien habitent à Jacou, dans l’Hérault. Leur fille Manon a 15 ans et leur fils Baptiste en a 11. Ce dernier est atteint comme son papa d’un lymphœdème bilatéral sur les membres inférieurs mais aussi sur les mains...
    Regards croisés
    29 novembre 2023

    Regards croisés avec Aurélie Rihn

    1803
    David et Aurélie ont deux enfants : Noa et Ellie a 10 ans.Tous les deux sont atteints d’un lymphœdème sont suivis à l’hôpital de Cognacq-Jay à Paris...
    Actualités
    05 septembre 2023

    Journées nationales françaises de lymphologie 2023

    2595
    C'est Tours qui accueille cette année la nouvelle édition des Journées nationales françaises de lymphologie. Organisé par le docteur Valérie Tauveron jeudi 23 et vendredi 24 novembre 2023 en collaboration avec le CHRU et l’Université de Tours, ce congrès…
    Actualités
    20 février 2023

    Evénements AVML pour la Journée Mondiale du Lymphœdème

    1948
    8ème édition de la Journée Mondiale du Lymphoedème Partenaire du PFL, depuis plusieurs années, l’Association Vivre Mieux le Lymphœdème et les bénévoles proposent des activités et des campagnes de communication qui participent à la diffusion de la connaissance…
    Actualités

    Etude COGRARE5

    31 mai 2022
    Etude pour une meilleure prise en charge des patientes enceintes atteintes d’une anomalie…
    Actualités

    Zoom sur...

    09 février 2022
    Zoom sur le projet Qualité de vie de jeunes patients porteurs de lymphoedème primaire
    © 2018-2024 - PFL - Partenariat Français du Lymphoedème