Dans le cadre du 19eme congrès de la Société française de médecine vasculaire (SFMV), le Club des jeunes médecins vasculaires (CJMV) organise le jeudi 17 septembre à Bordeaux une session portant sur le lymphoedème et ce qui se joue lors d’une première consultation destinée aux jeunes médecins vasculaires.

Image

Ségolène Debruyne : présidente du Club des jeunes médecins vasculaires

Ancienne assistante du CHRU de Lille, aujourd’hui praticien libéral, le docteur Ségolène Debruyne préside depuis 2018 le Club des jeunes médecins vasculaires (CJMV), sous l’égide de la Société Française de Médecine Vasculaire (SFMV). Rencontre avec un jeune médecin vasculaire de 31 ans qui ne mâche pas ses mots.

« Les jeunes médecins vasculaires devraient se former en lymphologie.
Trouvons les moyens de nous mettre à niveau régulièrement ! »

Le 19ème congrès de la Société française de médecine vasculaire (SFMV) se tient du jeudi 17 au samedi 19 septembre à Bordeaux. A cette occasion, le club propose aux jeunes médecins vasculaires de moins de 40 ans une session Networking portant sur le lymphoedème : « Première consultation du lymphoedème ». Pourquoi cette thématique ?

Le lymphoedème est une maladie rare. C’est un sujet très sensible auquel les jeunes médecins vasculaires sont trop peu formés de manière générale. Cette soirée à Bordeaux va nous permettre de les sensibiliser à la prise en charge du lymphoedème. Elle nous permettra d’attirer leur attention sur les différentes formations qui existent comme le DU proposé par le professeur Isabelle Quéré au CHU de Montpellier. Nous espérons qu’en sortant de ce networking, ils devraient pouvoir mieux accompagner le patient : examens complémentaires, autres consultations, soins à mettre en place, liens vers les associations de patients comme l’Association Vivre Mieux le Lymphoedème etc.

Depuis 2018, vous êtes à la présidence du Club des jeunes médecins vasculaires (CJMV). Pourquoi avoir accepté ce rôle ?

Pour pallier à un manque de synergie entre médecins et pour dynamiser notre spécialité auprès des jeunes médecins vasculaires! L’idée est de recruter des jeunes libéraux ou hospitaliers au CJMV pour qu’ils participent à nos interventions et à nos Congrès (comme celui du Printemps de la médecine vasculaire). On pousse nos jeunes à publier leurs travaux et à les présenter lors des congrès. Ce travail collaboratif a un seul objectif : développer la médecine vasculaire sur les plans pédagogiques, scientifiques et relationnels mais aussi après des autres spécialités (cardiologie, médecine interne, dermatologie, radiologie…).

+ CJMV
Le docteur Ségolène Debruyne, 3e en partant de la gauche, avec ses jeunes collègues du CJMV

Votre mandat prend fin dans quelques mois. Comment voyez-vous la suite ?

Nous avons établi un mandat de trois ans. Je vais donc je suppose lâcher l’affaire prochainement. Mais je suis confiante. Mon équipe est dynamique et pleine de ressources. En 2018, nous étions une dizaine. Aujourd’hui, le Club regroupe 337 membres de la SFMV âgés de -40 ans, hospitaliers comme libéraux ! Notre page Facebook CJMV est très active et chaque jour qui passe elle continue de fédérer de jeunes médecins vasculaires partout en France. On y propose des places de cours au congrès, on partage les avancées en matière de recherche, on met en lien des sondages, on communique sur les formations existantes etc. Les médecins du club continueront de créer du lien entre jeunes médecins, entre hôpital et ville…

+ Club des jeunes médecins vazculaires

Quel regard portez-vous sur (votre) la génération de médecins vasculaires ?

Notre spécialité est passionnante, variée et technique avec des avancées scientifiques prometteuses. La nouvelle génération doit se fédérer pour permettre à chacun de suivre une formation adaptée. Je dis ça notamment parce qu’il n’y avait pas, jusqu’à très récemment, de formations, par exemple, reconnues en phlébologie et en lymphologie.

Quel message souhaitez-vous leur faire passer ?

Un médecin accompli est un médecin dont l’activité doit être variée et compétente. Pour cela, il doit se mettre à niveau régulièrement. Cela passe par des formations.

Congres SFMV 2020

« Premières consultations du lymphoedème » : un Networking organisé pour les jeunes médecins vasculaires libéraux et hospitaliers adhérents à la SFMV

Le Club des jeunes médecins vasculaires (CJMV) organise le 17 septembre une rencontre entre médecins âgés de - de 40 ans, hospitaliers comme libéraux adhérents à la SFMV.

La thématique ? « Les premières consultations du lymphoedème ».

Ce networking, organisé dans le cadre du 19ème congrès de la Société française de médecine vasculaire (SFMV), sera animé par le docteur Caroline Fourgeaud, hôpital de Cognacq-Jay, avec la collaboration du docteur Sandrine Mestre, CHU de Montpellier Saint-Eloi.

« Des plaies, des vaisseaux… d’une berge à l’autre » : 19e Congrès de la Société française de médecine vasculaire (SFMV) du 17 au 19 septembre 2020, à Bordeaux, au Palais des Congrès

Plus d’infos sur https://congres.sfmv.fr

Le CJMV en chiffres

Les médecins vasculaires en chiffres

- Nombre de médecins vasculaires en France en 2018 : 1691. En 2020 : environ 2000.

- Age moyen : 55-60 ans (210 médecins vasculaires ont entre 58 et 60 ans).


Enquête réalisée en 2018 par l’Institut statistique des professionnels de santé libéraux (ISPL) sur une commande du SNMV.

Rencontre proposée par Laurence Toulet Delaporte

Regards croisés

Rencontre avec Eléonore Piot

Patiente-experte et présidente de l'association LymphoSport, Eléonore Piot se bat contre la maladie depuis dix ans pour elle mais aussi pour de nombreux patients. Rencontre étonnante avec une femme déterminée.
© 2018-2020 - PFL - Partenariat Français du Lymphoedème